Structure de la twittersphère politique en 2020

L’election présidentielle de 2017 a bouleversé l’échiquier politique français avec l’élimination du PS et de LR les deux partis qui alternaient au pouvoir depuis des décennies. Dans le même temps, un nouveau parti de centre droit a émergé et pris le pouvoir (LREM). Qu’en reste-t-il à la veille de la présidentielle 2022 ?

Depuis 2016, nous publions régulièrement avec le Politoscope des cartes du paysage politique qui permettent de visualiser ses transformations. Une application mobile permet par ailleurs de suivre l’actualité des milieux militants. L’analyse de l’ensemble de échanges Twitter sur 2020 nous permet de mesurer le chemin parcouru depuis la dernière présidentielle.

D’où venons nous ?

Lorsque nous avons commencé à observer la Twittersphère politique française en 2016, le paysage politique était on ne peut plus classique : des partis qui s’alignent sur un axe gauche-droite avec des extrêmes bien identifiés, une gauche, une droite et un centre quasi inexistant. L’image ci-dessous est l’une des premières que nous avons généré et résume clairement la situation d’alors. On peut y voir le positionnement des principaux leaders politiques et de leurs communautés à la veille du début de la campagne présidentielle. Chaque point est un compte Twitter, les filaments représentent des trajectoires de tweets. Chaque couleur correspond à des comptes identifiés automatiquement comme faisant parti de la même tendance politique. Nous avons montré que cette identification était fiable à plus de 90%. On voit notamment sur cette carte la proximité idéologique de leader qui ont par la suite fait alliance pour la présidentielle. Au premier tour: Jadot et Hamon, Macron et Bayrou, Fillon et Sarkozy ; au second tour : Macron soutenu par Hollande, Valls, Juppé, NKM, Le Maire, Le Pen par Dupont-Aignan.

2016 (Aout-Dec)

Où en sommes nous ?

L’analyse sur les échanges Twitter de l’année 2020 montre un paysage très différent. Les données récoltées se composent de 49,4 millions de Tweets émis par  362.319 comptes et retweetés par 2.896.287  de comptes distincts. Cet ensemble comporte 26.22% de tweets originaux, 51.05% de retweets, 19.67% de retweets avec commentaires et 3.06% de commentaires sur un tweet.

La structure des interactions de retweets sans modification (51,05% du corpus original) est celle qui qualifie les communautés politiques. En 2020, le paysage est triangulaire comme le montre la figure ci-dessous.

French Twittersphere 2020 – CNRS Chavalarias, Panahi

Comme on peut le voir, alors que se prépare la campagne présidentielle 2022, le paysage politique de 2020 est très différent de celui qui précédait le lancement de la campagne de 2017. Il est structuré en trois pôles : le parti du gouvernement Macron, situé en haut de cette carte et deux pôles majeurs d’oppositions constitués d’un côté de la France Insoumise, et de l’autre des Républicains et du Rassemblement National qui montrent de frontières informationnelles très poreuses. Le Parti Socialiste quant à lui, est représenté par une communauté militante très peu cohésive, qui semble plutôt organisé en de multiples sous-courants animés par leur leader.

L’évolution la plus remarquable de ce paysage entre 2016 et 2020 et sans doute la réorganisation du paysage politique et des interfaces d’échanges entre communautés, qui est passé d’une organisation linéaire gauche-droite à une organisation bi-dimensionnelle : gauche-droite et globalisme/mondialisme vs. nationaliste/patriotisme/protectionnisme, ce dernier axe étant spécifiquement mobilisé par Donald Trump en son temps pour définir sa politique.

Comment ce paysage politique va-t-il se reconfigurer sous la pressions de la prochaine présidentielle et de ses inévitables stratégies d’alliance ? Réponse dans les prochaines analyses du Politoscope.

2016 - 2021 © Copyright - ISC-PIF / CNRS