Ali Juppé : cela devient une habitude – une campagne de désinformation vise Emmanuel Macro

Lors de l’intervention télévisée de Marine Le Pen le 25 avril, plusieurs médias ont relevé la polémique artificielle entretenue à propos des liens supposés d’un soutien d’Emmanuel Macron avec l’islam radical. Nous montrons que cela fait partie d’une campagne plus générale du type “Ali Juppé” (déjà commentée ici) dirigée contre Macron, à laquelle ont participé les communautés Fillon et Le Pen. Une nouvelle campagne est en train d’être lancée côté Front National.

A savoir

Les niveaux d’activité présentés ici n’indiquent rien quant au contenu des tweets qui peut être “positif”, “négatif” ou “neutre”. Les communautés politiques sont définies de manière purement technique. L’appartenance à une communauté ne signifie pas l’appartenance au parti associé. Un même parti est souvent composé de plusieurs sous-communautés autour de ses principales personnalités. Voir la méthodologie pour plus d’information.

Sur ces images, chaque point est un compte Twitter. Sur l’image de gauche, les couleurs indiquent les communautés politiques organisées autour des principales personnalités politiques de cette campagne (identifiées sur la période janvier – mars 2017). Sur l’image de droite, la couleur indique les comptes ayant émis au moins un tweets avec l’expression “Macron” et des variantes de ‘islam’ au 26 Avril 2017. Les rouges sont les premiers à être intervenus, les verts les derniers. La taille des cercles est proportionnelle au nombre de tweets de ce type émis par ce compte.

On peut constater sur la carte ci-dessus que la rumeur d’un rapprochement entre Emmanuel Macron et l’Islam (radical) est exclusivement le fait des communautés autour de François Fillon et Marine Le Pen, cette dernière étant la plus virulente et lançant une nouvelle offensive depuis le 23 avril 2017.

Fait très rare, l’intégralité des tweets sur ce sujet sont émis par le coeur de la twittosphère politique (1790 comtes pour 3834 tweets), ce qui révèle une action coordonnée de désinformation qui, pour le moment, n’aurait pas encore atteint l’ensemble de la twittosphère.

On peut voir plus bas les temporalités de l’activation des différentes communautés. La communauté autour de François Fillon a été la première à avoir attaqué Emmanuel Macron sur ce thème autour du 11 avril en relayant largement la polémique autour de Mohamed Saou (voir le second graph).

Pour rester informé :  @politoscope2017 ou inscrivez vous sur notre mailing liste

Prochainement : Une application ouverte pour explorer les principales “campagnes” des communautés politiques sur Twitter. Préparez vos suggestions de thèmes sur lesquels pointer le politoscope.

Suggestion d'événements